RETOUR

 

BULLETINS PAROISSIAUX

Journal N° 2

 Le journal nouveau n° 1

Noël-Décembre 2007

Cliquez ici pour consulter et imprimer le bulletin Carême - Pâques 2007

Cliquez ici pour consulter le bulletin d'octobre 2006

N° 2 DECEMBRE 2008

N° 1 JUIN 2008

NOEL - DECEMBRE 2007

CAREME - PAQUES 2007

OCTOBRE 2006 - TOUSSAINT

Feuilles d'informations

Mai 2009 Mai 2009
Avril 2009 Avril 2009
Mars Mars 2009

 

Le nouveau bulletin paroissial n° 2

 

ACTUALITES DE LA PAROISSE

 

SUF Montfort l'Amaury

"Le semeur est sorti pour semer", 13è dimanche du temps ordinaire 13 juillet 2008

Les Scouts Unitaires de France de Montfort l'Amaury (78) ont animé les chants de la messe du 13ème dimanche du temps ordinaire à Courpière. Leur présence et leur ferveur ont beaucoup aidé l'assemblée à prier. (Passez le pointeur de votre souris sur la photo pour voir l'image en survol)

 

Cliquez sur la photo pour voir la suite

Profession de Foi

Première Communion

Baptêmes d'enfants

à Cunlhat

1er juin 2008

 

(Cliquez sur la photo pour lancer le diaporama)

 

 

Première Communion de Théo

Première Communion de Théo

Eglise Saint Martin de Courpière

4 Mai 2008

 

Cliquez ici pour lancer le diaporama Le Père Paul DESTABLE, Vicaire général du diocèse a confirmé Mathilde, Sabine et Camille à Courpière, le dimanche 27 avril 2008, fête de la paroisse.

 

Cliquez sur la photo pour voir la suite

Dimanche16 mars 2008. Scouts Unitaires de France (SUF) à Courpière

Des Scouts Unitaires de France de Clermont-Ferrand, en week-end, au Château de la Barge, ont participé à la fête des Rameaux en l'église de Courpière.

 

Notre paroisse dans les Médias

Le partage de la galette des rois à Olliergues, le samedi 12 janvier 2008. Lire la suite (Le Semeur Hebdo du 25 janvier 2008)

Cliquez ici pour voir les photos

 

 

Fête de la Sainte Geneviève à Courpière

Samedi 1er décembre 2007, des Gendarmes retraités et en activités de l'arrondissement de Thiers, entourés de leurs familles et amis, ont participé à la célébration eucharistique en l'honneur de la Sainte Geneviève, en l'église de Courpière.

En 1962, à la requête de l'Evêque des Armées et du Père WAGNER, Aumônier national, le Pape Jean XXIII proposa le patronage de Sainte Geneviève, vénérée depuis longtemps à Paris, comme gardienne de la Cité, aux familles catholiques de la Gendarmerie française. En souvenir du miracle des " Ardents ", la fête liturgique fixée au 3 janvier est portée pour la Gendarmerie au 26 novembre.

Cette fête est l'occasion de rassembler les familles dans l'amitié et de resserrer les liens de la communauté gendarmique.

 

Fête de la Sainte Geneviève, patronne de la Gendarmerie.

Courpière 1/12/07

 

Sainte Barbe 2007 à Cunlhat

Fêtes des Saintes Barbe et Geneviève à Cunlhat, 2 décembre 2007

En ce premier dimanche de l'AVENT, les Sapeurs-Pompiers de Cunlhat et les Gendarmes de Cunlhat-Olliergues se sont retrouvés en l'église de Cunlhat pour rendre hommage respectivement à leurs saintes patronnes.

La messe festive en l'honneur de la Sainte Barbe (patronne des Sapeurs-Pompiers) et de la Sainte Geneviève (patronne de la Gendarmerie) a été célébrée par le Père Joseph JARLETON.

Historique de la Sainte Barbe

« Sainte Barbe est née vers 235 à Nocémie (aujourd’hui Izmit, ville de Turquie). Elle est la fille unique de Dioscore, un noble riche et païen. Parvenue à l’adolescence, Barbe était d’une beauté très remarquable. Afin qu’aucun homme ne la courtise, son père l’enferma dans une forteresse inaccessible avec seulement deux fenêtres. Pendant l’absence de Dioscore, elle traça des signes de croix dans sa tour et fit une troisième fenêtre pour symboliser la Trinité : le Père, le Fils et le Saint Esprit. A son retour, son père entra dans une grande colère en voyant que sa fille s’était convertie au christianisme. Fou de rage, après l’avoir accablée de coup, Dioscore l’emmena au Tribunal de Marcien afin qu’elle soit châtiée. A 16 ans et coupable d’embrasser les « rêveries » des chrétiens, Barbe fut victime d’horribles flagellations, d’humiliations et de mutilations. Durant une de ces nuits d’emprisonnement, le Christ lui apparût et la guérit de ses blessures en lui promettant de l’assister dans tous les combats qu’elle allait soutenir pour la gloire de son nom. Invincible au milieu de tant de supplices, Barbe fut condamné à avoir la tête tranchée. Le 4 décembre, son propre père décapita sa fille en haut d’une montagne. A peine eut-il terminé, qu’il fut frappé par la foudre ! »

Aujourd’hui, on prie Sainte Barbe, représentée avec sa tour à trois fenêtres, pour se protéger de la foudre. Désormais, cette illustre martyre, invoquée contre la foudre et l'incendie est devenue la Sainte Patronne des artificiers, des artilleurs, des mineurs, des géologues et des Sapeurs-Pompiers.

Cliquez sur la photo pour revenir à la page de Bienvenue